Développement Android – Installation et configuration de Vuforia SDK

Vuforia est un framework de réalité augmentée pour les plateformes mobiles (iOS et Android exclusivement). Il permet d’intégrer de la réalité augmentée à ses applications.

Présentation : ICI (source lesmobiles.com)

1. Téléchargement de Vuforia SDK

Pour le téléchargement de la version Android de l’outil de développement qui sera intégré à votre EDI (Eclipse par exemple), cliquez ICI.

vuforia_download

(vous devez créer un compte au préalable)

  • Acceptez les conditions d’utilisation et le téléchargement se lance

vuforia_agree

Une fois téléchargé, faites l’extraction de ce dossier vers le dossier de votre choix (vous devrez y faire référence un peu plus loin dans Eclipse)

2. Ajout de l’environnement dans Eclipse

Dans Eclipse, ouvrez la fenêtre des préférences :

  • Window
  • Préférences

preferences_eclipse

Puis ajoutez une variables à cette liste (voir ci-dessus)

  • Java
  • Build Path
  • Classpath Variables

et sélectionnez “New…”

new_variable_vuforia

Complétez les variables selon l’endroit où vous avez extrait Vuforia.
Name: QCAR_SDK_ROOT
Path: (cliquez sur folder et localisez le dossier que vous avez extrait dans la partie 1)

3. Utilisation d’un exemple

Voilà, Vuforia est maintenant correctement ajouté à Eclipse, vous pouvez maintenant commencer par tester un projet d’exemple qui est proposé sur leur site.

Allez sur : https://developer.vuforia.com/resources/sample-apps

exemple_vuforia

Sélectionnez “Android” et le fichier contenant tous les exemples se télécharge.

Une fois téléchargé, exportez un ou plusieurs projets que vous souhaitez tester vers votre répertoire de travail (workspace).

(ci-dessous, la liste des exemples fournis par Vuforia)

vuforia_ex

Pour le tutoriel, je vais prendre le projet “VuforiaSamples-2-8-8

Faites simplement un import de ce projet dans Eclipse :

  • File
  • New
  • Other…
  • Android Project from Existing Code

add_vuforia_project

  • Choisissez le dossier “VuforiaSamples-2-8-8
  • Cliquez sur “Finish

Le projet est importé, il ne vous reste plus qu’à le compiler et le tester sur votre téléphone.

Installation et configuration de metaioSDK pour développer vos applications de RA

1. Téléchargement du metaioSDK

Pour utiliser leur outil de développement de réalité augmentée, il faut télécharger le Metaio SDK qui est proposé sur leur site officiel, rubrique « Products » : http://www.metaio.com/products/

metaio1

  • Cliquez sur l’onglet « SDK » en haut à gauche

metaio2

  • Ici, complétez avec votre nom, prénom et adresse email (obligatoire pour télécharger le logiciel)

metaio3Sur cette page il ne vous restera plus qu’à cliquer sur le bouton « Download » qui vous téléchargera une archive ZIP contenant un fichier .exe (Windows) et un fichier .dmg (Mac)

2. Installation de metaioSDK

Maintenant que le fichier est téléchargé, il va falloir l’exécuter (selon votre OS)

Dans l’exemple ci-dessous, nous utiliserons le .exe puisque nous allons installer sous Windows.

  • Double-cliquez sur « metaioSDK_4.1.2_Windows.exe »

metaio4

  • « Next »
  • Acceptez les conditions d’utilisation puis « Next »

metaio5

  • Choisissez le dossier de destination pour l’installation metaio SDK

metaio6

  • Lancez l’installation en cliquant sur « Install »

metaio7

  • Attendez que l’installation se termine et cliquez sur « Finish »

Ci-dessous, les fichiers générés lors de l’installation et qui nous serviront à l’utilisation et aux tests de metaio :

metaio8

3. Importation du metaioSDK dans Eclipse

Metaio propose de tester leurs exemples en ajoutant le SDK et un projet d’exemple à l’environnement Eclipse. Dans cette étape, nous allons importer le « metaioSDK ».

Pour commencer, démarrez Eclipse.

metaio9

Dans le panneau de gauche « Package Explorer », faites un clic droit puis :

  • « New »
  • « Project »
  • « Android » à « Android Application Project »

metaio10

Après avoir cliqué sur le bouton « Browse… », allez chercher le metaioSDK qui se trouve sous :

  • <Votre dossier d’installation metaioSDK> /SDK_Android/metaioSDK

metaio11

  • Cliquez sur « Finish »

Vous devriez avoir un nouveau projet intitulé « metaioSDK » avec l’arborescence suivante :

metaio12

4. Importation d’un projet d’exemple dans Eclipse

Nous allons maintenant tester la première application de réalité augmentée proposée par Metaio.

Pour ça, nous allons devoir ajouter un nouveau projet à notre environnement Eclipse :

Dans le panneau de gauche « Package Explorer », faites un clic droit puis :

  • « New »
  • « Project »
  • « Android » à « Android Application Project »

metaio10

Après avoir cliqué sur le bouton « Browse… », allez chercher le projet d’exemple qui se trouve sous :

  • <Votre dossier d’installation metaioSDK> /SDK_Android/Example

metaio13

 

Vous disposez maintenant d’un un nouveau projet intitulé « SDK_Example ».

A partir de là vous pouvez brancher votre smartphone, lancer l’application “SDK_Example” et tester leurs différents tutoriels!

Application C# et SAP .NET Connector

Avant de pouvoir établir une connexion entre une application C# et un ERP comme SAP il va falloir vérifier que les quelques prérequis soient installés sur votre machine.

  • Microsoft Visual C# 2010
  • Microsoft .NET Framework 4.0

Téléchargement du SAP .NET Connector

Rendez-vous sur service.sap.com/connectors pour télécharger SAP .NET Connector 3.0 (disponible gratuitement)

Après avoir téléchargé et installé SAP .NET Connector, créez un nouveau projet dans Visual C# 2010, Application Console et nommez-la : “TestSAP”.

creer_projet_sap_csharp

Dans l’explorateur de solutions (à la droite de votre écran), faites un clic droit sur “Références”, puis “Ajouter une référence…”

Ajoutez maintenant les fichiers :

  • sapnco.dll
  • sapnco_utils.dll

Pour info, ces deux fichiers devraient normalement se trouver sous : C:\Programme Files\SAP\SAP_DotNetConnector3_x86\

ajouter_references_sap_csharp

Assurez-vous maintenant que votre projet cible bien sur le .NET Framework 4.0 (dans les propriétés de votre projet)

framework_sap_csharp

Place maintenant au code du fichier program.cs (remplacez l’intégralité du code par celui ci-dessous)


using System;
using System.Collections.Generic;
using System.Linq;
using System.Text;
using SAP.Middleware.Connector;

namespace TestSAP
{

class Program
{
static void Main(string[] args)
{
RfcConfigParameters parameters = new RfcConfigParameters();

parameters[RfcConfigParameters.Name] = "VOTRE_NOM_DUTILISATEUR";
parameters[RfcConfigParameters.User] = "VOTRE_NOM_DUTILISATEUR";
parameters[RfcConfigParameters.Password] = "VOTRE_MOTDEPASSE";
parameters[RfcConfigParameters.Client] = "099"; // Remplacez par votre Client
parameters[RfcConfigParameters.Language] = "FR";
parameters[RfcConfigParameters.AppServerHost] = "127.0.0.1"; // Remplacez par l'adresse IP de votre hôte
parameters[RfcConfigParameters.SystemNumber] = "00";

RfcDestination destination = RfcDestinationManager.GetDestination(parameters);
RfcSessionManager.BeginContext(destination);
destination.Ping();

}

}
}

Si au lancement de l’application, vous voyez apparaitre une invite de commandes et qu’aucun message d’erreur ne survient, la connexion est alors bien établie.

Au contraire, en cas de message d’erreur, vérifiez vos ID + mot de passe ou simplement vos autorisations (votre compte SAP doit avoir les autorisations RFC)

Comment connecter une application C# à une base de données Oracle

Lorsque vous créer une application C# (C Sharp), vous serez surement amené à communiquer avec une base de données. Dans ce tutoriel, je vais vous donner le code source pour effectuer une connexion simple à une base de données Oracle.

J’utilise les programmes suivants :

 Ajout de référence(s)

Etape 1 : Ajouter la référence Oracle

Pour commencer, il faut ajouter la référence du client Oracle à votre projet. Pour ça, sur votre droite, vous devriez avoir l’explorateur de solutions (voir screenshot ci-dessous). Si ce menu n’apparaît pas, allez dans “Affichage” puis “Explorateur de solutions” ou faites un CTRL+W,S.

oracle_explor

Faites un clique-droit sur “Références”, “Ajouter une référence…”

oracle_references

Cochez “System.Data.OracleClient” et validez par OK

 Ajout du code source dans votre projet

Etape 2 : Le bout de code de connexion

Vous n’aurez plus qu’à insérer les deux méthodes ci-dessous dans une classe de votre projet. Vous pourrez appeler ces méthodes lors d’un clic sur un bouton ou à l’initialisation d’une fenêtre.

        public void connexionOracle()
        {

			string oradb = "Data Source=NOMDELABASE;User Id=IDENTIFIANT;Password=MOTDEPASSE;";
			OracleConnection conn = new OracleConnection(oradb);

			// Ouverture de la connexion
            conn.Open();

			// Avec ce IF je test l'état de la connexion et j'affiche si CONNECTE ou NON CONNECTE
            if (conn.State.ToString() == "Open")
            {
                labelStatutConnOracle.Text = "Connecté";
            }
            else
            {
                labelStatutConnOracle.Text = "Non Connecté";
            }
        }

        public void deconnexionOracle()
        {
            conn.Dispose();
        }

N’oubliez pas de remplacer les valeurs dans la chaine oradb à la ligne 4 en mettant la nom de votre base de données Oracle, votre identifiant et votre mot de passe (le même que vous utilisez pour réaliser une connexion avec SQL Developer par exemple).

Le label “labelStatutConnOracle” me permet de visualiser dans la fenêtre, l’état de ma connexion à ma base de données (“Connecté” ou “Non connecté”)

Maintenant que votre connexion est active, vous pouvez balancer vos requêtes selon vos besoins!

Installation et configuration du CMS WordPress en local

WordPress en local, pourquoi ?

Vous souhaitez créer votre premier blog avec un CMS tel que WordPress ?

En local, vous pourrez :

  • modifier/ajuster votre thème
  • ajouter des plugins
  • faire quelques articles
  • etc.. 

 L’installation en local est l’étape préliminaire à l’achat de l’hébergement et du nom de domaine.

 Avant tout, il faut installer un serveur, dans ce tutoriel, j’ai choisi WAMP. Ensuite télécharger la dernière version de WordPress sur leur site officiel puis créer la base de données et installer le CMS.

L’installation du serveur

Etape 1 : Téléchargement et installation

Si vous n’avez pas encore de serveur d’installé sur votre machine, rendez-vous sur :

Sinon, passez directement à l’étape 2 de ce tutoriel.

La base de données

Etape 2 : Création de la base de données

Après avoir démarré votre serveur WAMP, rendez-vous sur localhost (127.0.0.1) puis cliquez sur phpmyadmin.

phpmyadmin

Cliquez maintenant sur “Base de données”

wp_bdd2

Pour le nom, je vais mettre “bdd_wordpress” mais vous pouvez mettre ce que vous voulez (par contre, n’oubliez pas le nom de la base que vous venez de créer, on en aura besoin tout à l’heure).

Cliquez ensuite sur “créer

wp_bdd3

Voilà, votre base de données est maintenant prête à l’emploi!

Le téléchargement du CMS

Etape 3 : Téléchargement de WordPress

Pour télécharger la dernière version de WordPress (en français), cliquez ici : http://fr.wordpress.org/latest-fr_FR.zip

Une fois l’archive téléchargée, décompressez-là puisqu’elle est au format .zip

Vous devez obtenir quelque chose qui ressemble à ça :

wp_archive

Dans ce dossier, il y a un répertoire nommé “worpress”.

Copiez ce répertoire et allez le coller dans le dossier “C:\wamp\www”.

wp_www

L’installation et la configuration

Etape 4 : Installation et configuration de WordPress

Maintenant qu’on a créé la base de données, téléchargé et déplacé le CMS WordPress dans notre serveur WAMP, il va falloir le configurer.

Rendez-vous à nouveau sur localhost (127.0.0.1) puis cliquez sur wordpress.

wp_wordpressLa configuration est simple maintenant.

Cliquez sur “Créer un fichier de configuration” puis sur “C’est parti!”

Vous voilà maintenant sur le premier écran de configuration de votre futur WordPress. Vous devez alors compléter quelques champs :

  • Nom de la base de données : bdd_wordpress (c’est la base de données qu’on a créé juste avant)
  • Identifiant : root
  • Mot de passe : laissez vide
  • Adresse de la base de données : localhost (puisqu’elle est hébergée sur notre machine grâce à WAMP)
  • Préfixe des tables : wp_ (laissez ça ou mettez ce que vous voulez, peu importe)

wp_config1

Après avoir cliqué sur “Envoyer”, cliquez sur “Lancer l’installation”.

Il ne vous reste plus qu’à :

  • Définir le titre de votre WordPress
  • Votre identifiant pour la connexion au mode admin
  • Votre mot de passe
  • Votre adresse de messagerie

wp_config2

Cliquez sur “Installer WordPress”

Félicitations, et bienvenue sur WordPress!! Maintenant c’est à vous de jouer… Vous pouvez ajouter des thèmes, des articles, des pages, modifier l’apparence, ajouter des extensions, gérer les commentaires etc etc…

wp_bienvenue