Comment supprimer la protection d’une feuille de classeur Excel sans connaitre le mot de passe ?

Si vous avez décidé de protéger le contenu d’une feuille de classeur Excel par un mot de passe et que manque de chance, vous ne vous souvenez pas de ce fameux mot de passe, il existe une solution!

Excel-lock

Il faut savoir que ; lorsque vous mettez un mot de passe sur une feuille de classeur Excel (pour vérouiller l’accès à certaines cellules par exemple), le logiciel ne mémorise pas le mot de passe mais une clé sur 15 bits calculée à partir de ce mot de passe.

Il y a donc des milliards de mots de passe qui ont une clé équivalente puisqu’il y a seulement 2^15 possiblités de clés (32 768 possibilités).

On peut protéger une feuille avec un mot de passe et la déprotéger avec un équivalent, reprotéger avec un autre équivalent etc…

Place au test, il vous suffit d’insérer le code dans un module et d’exécuter la macro en faisant ALT+F8 ou en affectant la macro à un bouton :


Sub supprimer_protection()

Dim a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l As Integer

On Error Resume Next
For a = 65 To 66
For b = 65 To 66
For c = 65 To 66
For d = 65 To 66
For e = 65 To 66
For f = 65 To 66
For g = 65 To 66
For h = 65 To 66
For i = 65 To 66
For j = 65 To 66
For k = 65 To 66
For l = 32 To 126
ActiveSheet.Unprotect Chr(a) & Chr(b) & Chr(c) & _
Chr(d) & Chr(e) & Chr(f) & Chr(g) & Chr(h) & _
Chr(i) & Chr(j) & Chr(k) & Chr(l)
If ActiveSheet.ProtectContents = False Then
MsgBox "La Protection a été enlevée - Un mot de passe satisfaisant est :" & Chr(a) & Chr(b) & _
Chr(c) & Chr(d) & Chr(e) & Chr(f) & Chr(g) & _
Chr(h) & Chr(i) & Chr(j) & Chr(k) & Chr(l)
Exit Sub
End If
Next
Next
Next
Next
Next
Next
Next
Next
Next
Next
Next
Next

End Sub

Bien sur, vous pouvez aussi utiliser cette méthode pour accéder aux données d’un fichier qu’un collègue aurait un tout petit peu trop protégé 🙂

Comment réparer un fichier Excel endommagé/corrompu ?

Les fichiers Excel sont bien pratiques pour l’échange de données mais à force de modifier, copier, ajouter des macros, re-copier, re-déplacer le fichier… Il peut être détérioré ou corrompu.

La version 2010 (et supérieure) d’Excel permet de récupérer un fichier à une date ultérieure mais cette option ne s’avère par toujours efficace (surtout si vous ne l’avez pas activé…). Pour activer cette option, rendez-vous ici : Enregistrer et récupérer automatiquement les fichiers Office.

Si à l’ouverture d’un fichier Excel, il plante ou ne veut carrément plus du tout s’ouvrir, pas de panique! Il existe un petit soft disponible ICI (par socrtwo22)

excel_recovery

Test convainquant pour la récupération d’un fichier totalement corrompu qui refusait de s’ouvrir (j’ai pu retrouver toutes mes données intactes, les graphiques étaient simplement à refaire)

Je recommande donc ce soft, bon téléchargement à tous!

Comment connecter une application C# à une base de données Oracle

Lorsque vous créer une application C# (C Sharp), vous serez surement amené à communiquer avec une base de données. Dans ce tutoriel, je vais vous donner le code source pour effectuer une connexion simple à une base de données Oracle.

J’utilise les programmes suivants :

 Ajout de référence(s)

Etape 1 : Ajouter la référence Oracle

Pour commencer, il faut ajouter la référence du client Oracle à votre projet. Pour ça, sur votre droite, vous devriez avoir l’explorateur de solutions (voir screenshot ci-dessous). Si ce menu n’apparaît pas, allez dans “Affichage” puis “Explorateur de solutions” ou faites un CTRL+W,S.

oracle_explor

Faites un clique-droit sur “Références”, “Ajouter une référence…”

oracle_references

Cochez “System.Data.OracleClient” et validez par OK

 Ajout du code source dans votre projet

Etape 2 : Le bout de code de connexion

Vous n’aurez plus qu’à insérer les deux méthodes ci-dessous dans une classe de votre projet. Vous pourrez appeler ces méthodes lors d’un clic sur un bouton ou à l’initialisation d’une fenêtre.

        public void connexionOracle()
        {

			string oradb = "Data Source=NOMDELABASE;User Id=IDENTIFIANT;Password=MOTDEPASSE;";
			OracleConnection conn = new OracleConnection(oradb);

			// Ouverture de la connexion
            conn.Open();

			// Avec ce IF je test l'état de la connexion et j'affiche si CONNECTE ou NON CONNECTE
            if (conn.State.ToString() == "Open")
            {
                labelStatutConnOracle.Text = "Connecté";
            }
            else
            {
                labelStatutConnOracle.Text = "Non Connecté";
            }
        }

        public void deconnexionOracle()
        {
            conn.Dispose();
        }

N’oubliez pas de remplacer les valeurs dans la chaine oradb à la ligne 4 en mettant la nom de votre base de données Oracle, votre identifiant et votre mot de passe (le même que vous utilisez pour réaliser une connexion avec SQL Developer par exemple).

Le label “labelStatutConnOracle” me permet de visualiser dans la fenêtre, l’état de ma connexion à ma base de données (“Connecté” ou “Non connecté”)

Maintenant que votre connexion est active, vous pouvez balancer vos requêtes selon vos besoins!

Installation et configuration du CMS WordPress en local

WordPress en local, pourquoi ?

Vous souhaitez créer votre premier blog avec un CMS tel que WordPress ?

En local, vous pourrez :

  • modifier/ajuster votre thème
  • ajouter des plugins
  • faire quelques articles
  • etc.. 

 L’installation en local est l’étape préliminaire à l’achat de l’hébergement et du nom de domaine.

 Avant tout, il faut installer un serveur, dans ce tutoriel, j’ai choisi WAMP. Ensuite télécharger la dernière version de WordPress sur leur site officiel puis créer la base de données et installer le CMS.

L’installation du serveur

Etape 1 : Téléchargement et installation

Si vous n’avez pas encore de serveur d’installé sur votre machine, rendez-vous sur :

Sinon, passez directement à l’étape 2 de ce tutoriel.

La base de données

Etape 2 : Création de la base de données

Après avoir démarré votre serveur WAMP, rendez-vous sur localhost (127.0.0.1) puis cliquez sur phpmyadmin.

phpmyadmin

Cliquez maintenant sur “Base de données”

wp_bdd2

Pour le nom, je vais mettre “bdd_wordpress” mais vous pouvez mettre ce que vous voulez (par contre, n’oubliez pas le nom de la base que vous venez de créer, on en aura besoin tout à l’heure).

Cliquez ensuite sur “créer

wp_bdd3

Voilà, votre base de données est maintenant prête à l’emploi!

Le téléchargement du CMS

Etape 3 : Téléchargement de WordPress

Pour télécharger la dernière version de WordPress (en français), cliquez ici : http://fr.wordpress.org/latest-fr_FR.zip

Une fois l’archive téléchargée, décompressez-là puisqu’elle est au format .zip

Vous devez obtenir quelque chose qui ressemble à ça :

wp_archive

Dans ce dossier, il y a un répertoire nommé “worpress”.

Copiez ce répertoire et allez le coller dans le dossier “C:\wamp\www”.

wp_www

L’installation et la configuration

Etape 4 : Installation et configuration de WordPress

Maintenant qu’on a créé la base de données, téléchargé et déplacé le CMS WordPress dans notre serveur WAMP, il va falloir le configurer.

Rendez-vous à nouveau sur localhost (127.0.0.1) puis cliquez sur wordpress.

wp_wordpressLa configuration est simple maintenant.

Cliquez sur “Créer un fichier de configuration” puis sur “C’est parti!”

Vous voilà maintenant sur le premier écran de configuration de votre futur WordPress. Vous devez alors compléter quelques champs :

  • Nom de la base de données : bdd_wordpress (c’est la base de données qu’on a créé juste avant)
  • Identifiant : root
  • Mot de passe : laissez vide
  • Adresse de la base de données : localhost (puisqu’elle est hébergée sur notre machine grâce à WAMP)
  • Préfixe des tables : wp_ (laissez ça ou mettez ce que vous voulez, peu importe)

wp_config1

Après avoir cliqué sur “Envoyer”, cliquez sur “Lancer l’installation”.

Il ne vous reste plus qu’à :

  • Définir le titre de votre WordPress
  • Votre identifiant pour la connexion au mode admin
  • Votre mot de passe
  • Votre adresse de messagerie

wp_config2

Cliquez sur “Installer WordPress”

Félicitations, et bienvenue sur WordPress!! Maintenant c’est à vous de jouer… Vous pouvez ajouter des thèmes, des articles, des pages, modifier l’apparence, ajouter des extensions, gérer les commentaires etc etc…

wp_bienvenue